Vous êtes >> Home
Billet d’humeur

 

Billet d’humeur


La redevance incitative appliquée aux ordures ménagères et adoptée par la communauté de communes Adour-Madiran continue d’animer des débats sur le Val d’Adour. Depuis l’avènement de cette redevance les containers affectés aux collectivités (mairies, écoles, services communautaires…) n’étaient redevables que de l’abonnement annuel et ne se voyaient pas affecter une facturation au nombre de levées. Malgré tout certaines communes avait décidé de cadenasser leurs containers ce qui les rendaient inutilisables pour les usagers non autorisés. A Labatut nous avions fait un autre choix préférant laisser les containers accessibles plutôt que de prendre le risque de voir se multiplier les dépôts sauvages, par exemple sur les bords de l’Adour !

Une association d’artisans et commerçants étant vent debout contre ce mode de redevance favorable aux collectivités, le conseil communautaire a voté dans sa séance du 31 Janvier 2019 une modification de la facturation. Désormais les collectivités détentrices de containers seront redevables de l’abonnement comme précédemment mais ne connaîtront la gratuité que pour 12 levées annuelles.

La commune de Labatut-Rivière possédant deux containers de 770 litres l’application de ce règlement donne les résultats suivants :

Abonnement 164€ et au-delà d’une levée mensuelle gratuite chaque sortie d’un container coûtera 770 x 0.064= 49.28€. Autrement dit, si comme précédemment nous présentons nos deux containers à la levée toute les semaines, il en coûtera par an à la commune : 164 + (770 X 2 X 0,064 X 40) = 4106,4€. Cela remet en question la mise à disposition gratuite des containers poubelles lors de la location  de la salle des fêtes, aux particuliers mais aussi aux associations et également la collecte et la gestion des déchets tous les lundis et tous les vendredis sur l’aire de loisirs des bords de l’Adour

J’ai personnellement pris position contre cette mesure, (les collectivités ne générant pas de revenus, taxer une commune c’est taxer les administrés au travers des impôts directs), mesure qui a néanmoins été adoptée.

J’avais envie de vous le dire…

Robert Maisonneuve

 
Bannière