Vous êtes >> Home >> Le temps jadis >> Histoire >> Origine du nom Labatut
Origine du nom Labatut

L’origine du nom de " Labatut-Rivière " …

 

 

L’étymologie nous invite, en tout premier lieu, à faire référence à la via batuta qui signifie voie construite. Si l’origine devait en rester là, non seulement ce chapitre ici évoqué serait un peu court mais le lecteur resterait sur sa faim…

 Ce nom pourrait donc avoir également pour origine un terme roman désignant un défrichement forestier.

 Nous préférerions toutefois privilégier la troisième voie, offerte par Claude Larronde (1) et extraite de l’ouvrage "La Rivière-Basse, naissance du terroir historique". Celui-ci a écrit :

L’origine du toponyme (2) Labatut est donnée par Louis de Bompar de Barbotan, vicomte de Rivière, qui, en 1635, se dispute avec le seigneur de Mondegourat au sujet de l’hommage qui lui est dû. Il dit que le château s’appelait primitivement de Rivière et qu’ayant été ruiné plusieurs fois, il avait été nommé l’abattue ou Labatut. Cette affirmation est plausible puisque dans la "Chanson de Roland " de 1080, "abattre" a, déjà, la signification de : "frapper, heurter de manière à faire tomber". 

Au fil des siècles qui suivirent le sort du dit château ne fut guère plus enviable puisqu’il ne reste désormais de ce dernier qu’une tour médiévale, elle-même englobée dans des constructions qui, bien que postérieures, ne lui ont pas survécu sans grand dommage… 

Le dernier vicomte de Labatut fut Pierre Clair de Fondeville, décédé, à Labatut-Rivière, le 21 septembre 1828. Il participa à la création du département, fut élu maire de Tarbes et président du premier Conseil Général des Hautes-Pyrénées. 

Nous ne pourrions clore ce court exposé, sur les origines de Labatut-Rivière, sans faire référence aux monographies de 1887 des communes des Hautes-Pyrénées. Celle de notre commune, écrite alors par l’instituteur Lejeune, y figure en bonne place. Une visite sur le site www.passion-bigorrehp.org/ s’impose pour tous ceux qu’une immersion dans l’Histoire du pays de Bigorre pourrait séduire. 

Voici un court extrait de la dite monographie, relatif aux origines précisément de Labatut : 

Labatut s’appelait autrefois la ville du Réchou. Son étymologie vient de " l’abattue " d’où Labatut. Plusieurs versions circulent sur l’origine de Labatut. L’ouvrage de Monsieur Abadie de Sarrancolin dit que du temps de la guerre des Albigeois la ville du Réchou fut abattue par Simon de Montfort ; de là lui viendrait le nom de Labatut. 

Certes, ce n’est point encore la toute dernière version si l’on retient la confidence faite, au dit instituteur Lejeune, par de respectables vieillards de Labatut… Un certain Poncet de Rivière, seigneur de son état, doué de pouvoirs occultes et d’une taille colossale, n’aurait-il pas, selon leurs dires, défait en combat singulier trois émissaires qui lui furent envoyés ? Suite à cette ambassade, sinistrement conclue, guerre fut déclarée en représailles et la ville du Réchou fut anéantie. C’est de cette époque incertaine que la ville du Réchou aurait changé son nom contre celui de L’abattue ou Labatut… 

Cette dernière justification des origines de notre village aurait au moins le mérite de faire digne place à la chanson de geste et à la littérature médiévale. Nos célèbres troubadours n’étaient-ils pas de langue d’Oc ?

 

Alain F. 

 

(1) Membre de l’Académie des Lettres Pyrénéennes.

(2) La toponymie est la science qui étudie les noms de lieux.