Vous êtes >> Home >> Loisirs & Culture >> Expositions et manifestations culturelles >> Quand Labatut part à la recherche du Sauveur de l'Agriculture
Quand Labatut part à la recherche du Sauveur de l’Agriculture…


Ce samedi 22 janvier, la compagnie de théâtre "Les 7 Chandelles" était en représentation à Labatut-Rivière pour jouer une pièce intitulée "A la recherche du Sauveur de l’Agriculture".

Le thème : 2010, des évènements climatiques et économiques gravissimes plongent le monde agricole dans un morne désespoir. L’abbé Parterre, dernier curé de toute la Bigorre, tente une solution de la dernière chance : envoyer deux de ses plus fidèles ouailles à la recherche du Sauveur de l’Agriculture. Un terrible périple les attend, ils trouveront sur leur route tous les acteurs du monde agricole, du défenseur convaincu des OGM  à la rappeuse des cités convertie à l’agriculture biologique. Tout ce petit monde s’agite sous  " l’œil de Bruxelles ",  jamais bien loin…

Fruit d’une création collective due à des comédiens amateurs - issus, pour certains, du monde agricole lui-même – la dite pièce contient tous les ingrédients d’une comédie satyrique, malmenant à un rythme soutenu, avec humour et dérision, les errements de la politique agricole européenne.

La chute finale qui voit le "Maître ès conscience", sous les traits de l’abbé Parterre, déposséder de sa couronne le "Maître de l’Europe" est, en soi, un temps fort hautement symbolique.

Certes, le cœur du sujet est bien ici la seule politique agricole commune mais les inquiétudes qu’il sous-tend sont facilement transposables à la politique économique dans son ensemble, tant la mondialisation et l’Union Européenne, son zélateur, se montrent loin de placer l’Homme au centre de leurs préoccupations…

Dans le contexte actuel, grâce au talent de ces comédiens amateurs, la preuve est faite que l’humour peut être une arme redoutable, ayant toute sa place dans la panoplie contestataire.

Lors du débat qui suivit, place de choix fut réservée à l’agriculture raisonnée, ou maîtrisée, et à l’agriculture biologique. On peut regretter toutefois que, à aucun moment, ne soit abordé le délicat contentieux des OGM. OGM au sujet desquels, en dehors même de la perte de la maîtrise des semences, on n’est bien loin d’avoir que de rassurantes certitudes !…

Un coup de projecteur bien mérité pour tous les talents qui se sont exprimés ce samedi soir :

BALTZ Joris (Patate folle) – BONGIOVANNI Jean-Luc (Giovanni) – BONNEAU André (Paysan qui ne parle qu’en patois) – DIEUZEIDE Edmond (Client) – DUBOSC Magali (Ange) – GOUT Sébastien (Ludovic de Vic) – GUILLARD Benoît (Président de Bruxelles) – JOURDAN Hélène (L’annonceuse) – MIEUDOU André (Abbé Parterre) – POMENTE Bernard (Marchand d’OGM) – TECOUERES Solange (Ginette) – VEDERE Karine (Vendeuse BIO)…

…sans oublier : AHMAD (Régie lumière) et CATHALA Rosemonde, pour la mise en scène et la mise en forme du texte.

On ne peut que remercier également la Commission Culture, organisatrice de cet événement culturel, et l’association "Labatut en fête" qui en fut le sponsor, pour la bien agréable soirée qu’il nous fut donné de passer en compagnie de ces comédiens.


Alain F.
 

Le public pendant la présentation de la pièce

L'abbé Parterre et ses ouailles

L'ange et l'abbé Parterre

Le marchand d'OGM et la vendeuse BIO

Conversation en patois, entre le paysan et Giovanni

Le Président de Bruxelles

Affrontement entre Ludovic de Vic et Giovanni

Applaudissements du public

Comédiens et public lors du débat
 

Propositions de sorties

Vos loisirs dans Pyrénées, Ski, Snowboard, vacances à la neige
Bannière