Réforme des rythmes scolaires, réunion publique du 11 juillet à Labatut-Rivière

 

Réunion conduite par Robert Maisonneuve, Maire de Labatut, avec pour objectif d’expliciter la dite réforme ainsi que sa mise en œuvre dans notre commune, dans le cadre d’un échange avec les différents acteurs et utilisateurs. Les parents d’élèves étant les tout premiers concernés par les implications de cette réforme...

Abandonnée en 2008, la semaine de 4,5 jours sera rétablie dès la rentrée de septembre 2013 avec, pour conséquence, la présence des élèves du primaire le mercredi matin. Par dérogation, elle ne pourrait s’appliquer qu’en 2014 ou se faire sur le samedi matin. Ce qui n’est pas le cas pour notre commune. A préciser que le terme de « primaire » est utilisé ici de façon générique et concerne donc aussi bien l’enseignement en maternelle qu’en primaire.

La raison d’être de cette réforme des rythmes scolaires est, en premier lieu, de mieux répartir les heures de classe sur la semaine tout en allégeant la journée de classe proprement dite. Journée de classe qui, depuis 2008, était la plus dense d’Europe avec pas moins de 6 heures de cours.

Elle permettra également une meilleure articulation des temps scolaires et périscolaires et s’accompagnera d’une prise en charge des élèves jusqu’à 16h30 au moins.

En résumé :

-  Etalement des 24 heures de cours sur 9 demi-journées

-  Journée de classe de maximum 5 heures 30

-  Demi-journée du mercredi de maximum 3 heures 30

-  Pause méridienne de 1 heure 30 au minimum

L’ajout de 3 heures de classe le mercredi matin permettant d’alléger les autres journées d’une moyenne de 45 minutes.

Pour pallier cette diminution quotidienne de 45 minutes le ministère prévoit :

-  des APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) à raison de 36 heures par an et par enseignant, conduites sous forme d’aide aux devoirs, d’aide personnalisée ou bien d’activités liées au projet éducatif.

- des TAP (Temps d’Activités Périscolaires) pris en charge par les collectivités locales.

Le PEDT (Projet EDucatif Territorial) relatif à ce dernier volet, étant élaboré à l’initiative de la collectivité locale, avec pour objectif d’associer l’ensemble des acteurs intervenant dans le domaine éducatif.

Ce qui n’est pas sans générer de sérieuses préoccupations financières pour les dites collectivités locales et territoriales, ne serait-ce que pour les postes budgétaires liés au transport d’élèves et à la rémunération des divers intervenants et animateurs.

Dans l’immédiat, les communes percevront 50 euros par élève ou 90 euros pour les zones en difficulté, puis 45 euros par élève en 2014…

A contre-courant de la tendance propre à de nombreuses communes, la Municipalité de Labatut-Rivière a opté pour la gratuité de ses prestations, arguant du fait que, la crise économique étant déjà suffisamment pénalisante pour les familles, il serait malvenu d’ajouter pour celles-ci un coût supplémentaire.

Le Maire de Labatut-Rivière lance donc un appel pressant à l’attention de toutes celles et ceux qui pourraient accorder un peu de leur temps, et faire partager leur savoir, pour animer périodiquement des séquences à thèmes dans le cadre de ce « Projet Educatif Territorial ».

Ces activités ludiques et périscolaires, épanouissantes pour l’enfant, sans prétendre se substituer à la mission d’enseigner sont éminemment complémentaires de celle-ci. Gageons que les parents d’élèves présents lors de cette réunion, concernés en priorité, auront à cœur d’être porteurs du message…

Vous pourrez consulter, ci-dessous, le tableau récapitulatif concernant l’emploi du temps prévisionnel pour la rentrée 2013/2014.

Alain F.



 

Les photos ci-dessous, comme toutes celles présentes sur le site, sont à votre disposition et téléchargeables.